Resources

Ceci est un résumé de la Déclaration de Consensus de NSWP sur le Travail du Sexe, les Droits Humains et la Loi. La Déclaration de Consensus est délivré au nom des membres du NSWP et les travailleurs du sexe qu'ils représentent, y compris les travailleurs du sexe de tous les genres, de la classe, la race, l'origine ethnique, l'état de santé, l'âge, la nationalité, la citoyennet

NSWP member organisation the English Collective of Prostitutes and Dr Laura Connelly from the University of Salford have published new research that looks at EU Migrant Sex Work in the UK Post-Referendum.  

The research, conducted in 2019, shows that violence, xenophobia and threats of deportation against migrant sex workers from the European Union have risen since the EU Referendum.

Key findings from the research include:

Cette animation décrit les différents cadres législatifs utilisés pour criminaliser et opprimer le travail du sexe et les travailleurs du sexe, y compris les cadres réglementaires oppressifs.

Cette animation est un nouvel outil pour le plaidoyer des travailleuses du sexe dans le monde. Il a été conçu et créé par Smo Sienkiewicz.

The Global Network of Sex Work Projects (NSWP) strongly supports efforts to decriminalise sex work that have been put forward by the Government of Malta. We reiterate the need for a human rights-based approach to sex work and encourage the Maltese government to continue with the law reform towards the full decriminalisation of sex work.

En 1999, le gouvernement suédois a lancé une expérience dans l'ingénierie sociale pour mettre fin à la pratique des hommes d'acheter des services sexuels commerciaux. Le gouvernement a adopté une nouvelle loi criminalisant l'achat (mais non la vente) du sexe (Swedish Code pénal). Il espère que la crainte d'une arrestation et une augmentation de la stigmatisation publique serait convaincre les hommes de changer leur comportement sexuel. Le gouvernement espère également que la loi forcerait les quelque 1.850 à 3.000 femmes qui ont vendu le sexe en Suède à ce moment-là pour trouver une autre ligne de travail. Enfin, le gouvernement espère que la loi permettrait d'éliminer la traite dans la prostitution forcée et la présence du sexe migrant workers.Not étonnamment, l'expérience a échoué. Dans les treize ans que la loi a été promulguée, le gouvernement suédois a été incapable de prouver que la loi a réduit le nombre d'acheteurs ou de vendeurs sexuels ou de trafic arrêté. Tout ce qu'il a à montrer pour ses efforts sont un (contestée) le soutien public à la loi et plus de danger pour les travailleurs du sexe de la rue. Malgré cet échec, le gouvernement a choisi d'ignorer les éléments de preuve et de proclamer la loi pour être un succès; il continue de préconiser que d'autres pays devraient adopter une loi similaire.
Download this resource: