Document De Politique Générale: COVID-19 et les travailleurSEs du sexe / les organisations dirigées par des travailleurSEs du sexe

Les travailleurSEs du sexe sont une population criminalisée et en tant que telle, elles/ils ont été touchéEs de manière disproportionnée par la pandémie de COVID-19. Elles/Ils vivent souvent dans des situations économiques précaires et sont excluEs des systèmes de protection sociale. Ce document présente les réactions directes d'organisations dirigées par des travailleurSEs du sexe et de travailleurSEs du sexe qui ont vécu la pandémie de COVID-19.

Guide futé des travailleurSEs du sexe sur la sécurité numérique

La transformation numérique de la société est un phénomène en constante évolution, accéléré par l’utilisation croissante des technologies de l’information et de la communication (TIC) au cours de la dernière décennie. Les travailleurSEs du sexe sont souvent parmi les premierÈREs à adopter les technologies numériques, en vue d’une part de renforcer leur sécurité lorsqu’elles/ils exercent leur activité dans des contextes de plus en plus criminalisés et, stigmatisés et, d’autre part, de protéger leur vie privée.

Le Fonds mondial : ce qu’il faut savoir: Les instances de coordination nationale

Il s'agit de la deuxième série de vidéos d'une série du NSWP intitulée Global Fund Basics.

Dans cet ensemble de 4 vidéos, apprenez-en plus sur les Instances de coordination nationale (CCM). Le CCM est chargé d'identifier le travail qui doit être fait dans le domaine du VIH, de la tuberculose et du paludisme, et de soumettre des propositions techniques au Fonds mondial, d'identifier le récipiendaire principal et de superviser la mise en œuvre des subventions.

Ces vidéos sont en anglais et sont également disponibles avec des sous-titres espagnols, français et russes.

Enquête d’impact COVID-19 – Asie et Pacifique

En avril 2020, le NSWP a lancé une enquête mondiale pour comprendre l’impact du COVID-19 sur les travailleuses du sexe. L’enquête a reçu 156 réponses au total de 55 pays différents, dont 18 réponses provenaient de 11 pays – Australie, Bangladesh, Chine, Hong Kong, Myanmar, Népal, Nouvelle-Zélande, Singapour, Corée du Sud, Thaïlande et Vietnam – dans la région Asie et Pacifique.

Vous pouvez télécharger le rapport de 10 pages ci-dessus. Il est disponible en anglais, français, russe, espagnol et chinois.

Note d’information: « L’exploitation sexuelle » dans les codes de conduite du Fonds mondial

Le Fonds mondial a établi des codes of conduite que les employés, les récipiendaires des ressources, les fournisseurs, les membres des Instances de coordination nationale et les responsables de la gouvernance doivent respecter. Toutes les parties prenantes sont notamment tenues d’interdire « l’exploitation sexuelle » en vertu de ces codes. En raison de l’amalgame largement répandu entre le travail du sexe et « l’exploitation sexuelle », cette disposition pourrait néanmoins être mal interprétée et exclure les travailleurSEs du sexe.